Skip to content

CAS D'UTILISATION: TROUVER DU CONTENU

L’un des plus gros problèmes des applications qui sont continuellement mises à jour avec du contenu est de trouver ce contenu de manière claire et opportune. Chez AIM, nous pensons que la visualisation est clé, ainsi que les options pour l’utilisateur, afin qu’il puisse utiliser les applications que nous créons à sa manière.

Dans cette histoire, nous parlerons de l’une des options de visualisation, la carte du monde, que nous avons fournie pour trouver et utiliser du contenu dans l’une de nos applications, dont le contenu est basé sur la géolocalisation.

L’un des plus gros problèmes des applications qui sont continuellement mises à jour avec du contenu est de trouver ce contenu de manière claire et opportune. Chez AIM, nous pensons que la visualisation est clé, ainsi que les options pour l’utilisateur, afin qu’il puisse utiliser les applications que nous créons à sa manière.

Dans cette histoire, nous parlerons de l’une des options de visualisation, la carte du monde, que nous avons fournie pour trouver et utiliser du contenu dans l’une de nos applications, dont le contenu est basé sur la géolocalisation.

1. Les listes ne font pas tout

Les listes avec de nombreuses options de filtrage peuvent devenir très accablantes si vous avez beaucoup de contenu. Pour lutter contre ce problème dans l’une de nos applications de cyclisme géolocalisées, nous avons introduit une carte du monde qui montre le contenu disponible pour nos utilisateurs.

2. Pourquoi une carte du monde?

La carte du monde donne un aperçu visuel des attractions disponibles en un clin d’œil, sans avoir utiliser une interface complexe ou des éléments de filtre. L’utilisation d’une carte permet à l’utilisateur de savoir directement à quel contenu il peut s’attendre et où il se trouve. Par exemple, zoomer sur l’Alpe d’Huez fournira à un utilisateur tous les itinéraires disponibles dans les Alpes et il saura que les itinéraires qui s’y trouvent sont difficiles. L’utilisateur peut ensuite cliquer sur l’un des itinéraires disponibles pour obtenir plus de détails qu’il trouve intéressant. Des détails comme la longueur ou le niveau de difficulté de la course apparaîtront alors. Cela fait de la carte du monde un moyen intuitif de trouver du contenu.

3. Mais qu'en est-il du filtrage?

Nous avons toujours ajouté des filtres très simples à la carte du monde, afin que les utilisateurs puissent rapidement réduire un besoin spécifique pour leur trajet. Par exemple, nous avons laissé des filtres pour la difficulté et la longueur (entre autres). En utilisant une manière intelligente de mettre en cache toutes les données sur le serveur, ce filtre est presque instantané. Les filtres sont donc toujours importants et utilisés sur la carte du monde, mais plus pour supprimer rapidement toutes les entrées que vous ne voulez pas regarder tout en restant simples, rapides et visuels!

4. Pourquoi avons-nous choisi un site Web?

Nous avions besoin d’une solution unique qui fonctionnerait pour Windows, Mac et le navigateur de l’utilisateur, nous avons donc opté pour une application Web utilisant un frontal angulaire et l’API Javascript de Google Maps. De cette façon, nous pourrions facilement représenter toutes les données disponibles de manière plus intéressante et interactive sur une pléthore d’appareils et de plates-formes.

Pour les applications Mac et Windows, nous avons fini par intégrer la carte du monde sous forme de vue Web. Il était également intégré au site Web du client. Toutes les plateformes que nous servions avaient des exigences légèrement différentes en ce qui concerne ce qui était montré. Avec des paramètres supplémentaires, nous pouvions masquer ou modifier certains éléments pour les adapter au style requis de l’application dans laquelle nous l’incorporions.

Les avantages de l’utilisation d’un site Web sont que nous n’avons du implémenter la carte du monde qu’une seule fois pour qu’elle soit réutilisable sur trois plates-formes différentes, ce qui se traduit par une expérience cohérente. En plus, si nous devons apporter une modification à la carte, il nous suffit d’envoyer la version mise à jour au serveur de la carte. Nous n’avons pas besoin d’envoyer une mise à jour à tous les utilisateurs individuels.

5. Comment avons-nous géré la bande passante et les performances?

Une application Web doit être aussi légère que possible et utiliser le moins de bande passante possible. Nous avons rapidement réalisé que les données que nous voulions visualiser étaient trop volumineuses, ce qui entraînait de mauvaises performances sur les appareils bas de gamme ainsi qu’une consommation élevée de bande passante.

Pour éviter la charge élevée sur l’appareil de l’utilisateur, ainsi que sur le back-end existant, nous avons réalisé que nous devions créer un serveur back-end supplémentaire entre le front-end de la carte du monde et le back-end existant. Ce nouveau back-end «intermédiaire» rendrait les données plus «allégées» en supprimant toutes les données inutiles et en ne stockant que l’essentiel. Ces données «minces» finiraient par être envoyées au front-end de la carte pour visualisation et interaction.

6. Mise en cache des données

Les données du back-end existant peuvent changer à tout moment, mais les données minces doivent être à jour. Nous avons choisi un service simple mais robuste qui met à jour les données back-end «intermédiaires» et les réduit selon un intervalle de temps. Cette mise à jour et le traitement des données se produisent en arrière-plan, ce qui signifie que les utilisateurs de la carte du monde reçoivent un service ininterrompu.

Cela rend le back-end «intermédiaire» fonctionnellement équivalent à un cache léger, stockant des données immédiatement prêtes pour la consommation Web sans aucune modification ni travail supplémentaire, capable de servir de nombreux utilisateurs rapidement et simultanément.

7. Résultat

La carte du monde est une nouvelle façon passionnante de choisir des itinéraires. Il peut également être utilisé à des fins de marketing telles que des sites Web ou des mailings, car il est beaucoup plus visuel qu’une liste ennuyeuse. Après les commentaires des utilisateurs, nous avons également découvert que c’est un moyen très apprécié pour les cyclistes de décider de l’itinéraire à suivre, car cela les aide à décider de leurs prochaines vacances à vélo! 😉

Nous serons heureux de répondre à toutes vos questions!